juin 18, 2024
L'avis du pape François sur l'intelligence artificielle

Le pape François appelle à une utilisation éthique de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) est une technologie qui suscite à la fois de l’espoir et de l’inquiétude. D’un côté, elle offre des possibilités d’améliorer la vie humaine dans de nombreux domaines, comme la médecine, l’ingénierie ou la communication. De l’autre, elle pose des questions sérieuses sur le respect de la dignité humaine, de la justice sociale et du bien commun. C’est pourquoi le pape François a invité les scientifiques et les experts du monde de la technologie à travailler pour une utilisation éthique et responsable de l’IA, lors d’une rencontre organisée par le Dicastère pour l’éducation et la culture du Vatican, le lundi 29 mars 2023.

L’IA au service du progrès humain

Le pape François a salué les bénéfices de la technologie et de l’IA, qu’il a considérés comme des preuves de la créativité et de la noblesse de la vocation humaine à participer à l’action créatrice de Dieu. Il s’est dit convaincu que le développement de l’IA et de l’apprentissage automatique a le potentiel de contribuer positivement à l’avenir de l’humanité. Il a toutefois souligné que ce potentiel ne se réalisera que s’il y a un engagement constant et cohérent de la part de ceux qui développent ces technologies à agir éthiquement et responsablement. Il est rassurant de savoir que beaucoup de personnes dans ces domaines travaillent pour que la technologie reste centrée sur l’humain, fondée sur l’éthique et orientée vers le bien, a-t-il affirmé.

Voici une vidéo relatant les risques liés à l’IA :

Le pape François a apprécié et accueilli les efforts des organisations internationales pour réguler ces technologies, afin qu’elles promeuvent un véritable progrès, contribuant à un monde meilleur et à une qualité de vie intégralement plus élevée. Il a encouragé les participants au dialogue à faire de la dignité intrinsèque de chaque homme et femme le critère clé dans l’évaluation des technologies émergentes ; ces dernières seront éthiquement saines dans la mesure où elles aideront à respecter cette dignité et à augmenter son expression à tous les niveaux de la vie humaine.

L’IA au service de l’égalité et de l’inclusion

Le pape François a souligné que la véritable croissance de l’innovation scientifique et technologique doit s’accompagner d’une plus grande égalité et inclusion sociale. Il a rappelé que le concept de dignité humaine intrinsèque exige de reconnaître et de respecter le fait qu’une personne ne peut pas être réduite à ses données, ni être soumise à des jugements algorithmiques basés sur des données souvent collectées subrepticement, sur sa constitution et son comportement antérieur dans la prise de décision sociale et économique. « Nous ne pouvons pas permettre que des algorithmes limitent ou conditionnent le respect de la dignité humaine, ou excluent la compassion, la miséricorde, le pardon et surtout l’espérance que les personnes sont capables de changer », a-t-il insisté.

Le pape François a également mis en garde contre les risques d’une dépendance excessive à l’égard des technologies numériques, qui peuvent créer une illusion d’autonomie et d’indépendance, alors qu’en réalité elles sont soumises à des logiques commerciales ou idéologiques. Il a invité à promouvoir une culture du dialogue, du discernement et du discernement critique face aux technologies numériques, en particulier chez les jeunes générations. Il a également appelé à renforcer l’éducation numérique, en tenant compte des dimensions éthiques, spirituelles et religieuses.

L’IA au service du dialogue entre croyants et non-croyants

Le pape François a exprimé sa grande estime pour le dialogue entre croyants et non-croyants sur les questions fondamentales de l’éthique, de la science et de l’art, ainsi que sur la recherche du sens de la vie.

Marthe Galante

Marthe Galante est rédactrice spécialisée.

Voir tous les articles de Marthe Galante →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *