février 23, 2024
Le dépistage du cancer des seins

Cancer du sein : le dépistage est essentiel en France

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes en France, avec près de 40 000 nouveaux cas par an. Il est aussi la première cause de décès par cancer chez les femmes, avec plus de 12 000 morts par an. Pourtant, plus d’une femme sur deux ne se fait pas dépister en France, selon un sondage de la Ligue contre le Cancer à l’occasion d’Octobre Rose. Quelles sont les raisons de cette réticence ? Quels sont les bénéfices du dépistage ? Comment se faire dépister ?

Le dépistage, un moyen de prévenir et de guérir le cancer du sein

Le dépistage du cancer du sein consiste à réaliser une mammographie, c’est-à-dire une radiographie des seins, tous les deux ans à partir de 50 ans. Il s’agit d’un examen simple, rapide et gratuit, qui permet de détecter des anomalies dans les tissus mammaires, comme des masses, des kystes ou des microcalcifications. Ces anomalies peuvent être le signe d’un cancer du sein, mais pas toujours. Il faut donc les confirmer par d’autres examens, comme une échographie, une biopsie ou une IRM.

L’intérêt du dépistage est de pouvoir diagnostiquer un cancer du sein le plus tôt possible, avant qu’il ne provoque des symptômes ou qu’il ne se propage à d’autres organes. En effet, plus le cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont élevées. Selon l’Institut national du cancer, quand le cancer du sein est pris à temps, neuf femmes sur dix en guérissent. Le dépistage permet aussi de limiter les traitements lourds et invasifs, comme la chimiothérapie ou la mastectomie (ablation du sein).

Voici une vidéo relatant ces faits :

Les freins au dépistage du cancer du sein

Malgré ces avantages indéniables, le dépistage du cancer du sein ne séduit pas toutes les femmes françaises. Selon le sondage OpinionWay pour la Ligue contre le Cancer, 55% des femmes de 50 à 74 ans n’ont pas participé à la campagne de dépistage nationale en 2022, et 12% n’ont jamais participé à ce dépistage. La France se situe ainsi en bas du classement européen, très loin des pays comme le Danemark ou la Finlande, dont les taux de participation dépassent les 80%.

Les raisons invoquées par les femmes qui ne se font pas dépister sont multiples et variées. Certaines évoquent l’absence de symptômes, la peur d’avoir mal, la peur du diagnostic, l’idée que le dépistage ne sert à rien, la peur de se dénuder devant un médecin, l’éloignement des centres de dépistage, le manque de temps ou encore le manque d’information. Certaines femmes ont aussi des idées reçues sur l’examen, comme le fait qu’il soit dangereux pour la santé à cause des rayons X ou qu’il soit inutile si on n’a pas de facteurs de risque.

Comment lever les obstacles au dépistage du cancer du sein ?

Face à ces constats alarmants, la Ligue contre le Cancer a décidé de réagir en lançant une campagne le 1ᵉʳ octobre 2023 avec un message fort et positif pour toutes les femmes. L’objectif est d’inviter les femmes à s’emparer de la santé de leurs seins et à se faire dépister régulièrement.

Pour cela, il faut aussi sensibiliser les femmes aux bénéfices du dépistage, les informer sur le déroulement de l’examen, les rassurer sur la douleur et les risques, les orienter vers les centres de dépistage les plus proches, les accompagner dans le parcours de soins en cas de diagnostic positif et les soutenir dans leur combat contre le cancer. Il faut également impliquer les professionnels de santé, comme les médecins traitants, les gynécologues ou les sages-femmes, qui ont un rôle clé dans la prévention et le dépistage du cancer du sein.

Le dépistage, un geste simple et vital pour vos seins

Le dépistage du cancer du sein est un geste simple et vital pour vos seins. Il peut vous sauver la vie en vous permettant de détecter un éventuel cancer à un stade précoce, où il est plus facile à traiter et à guérir. Il peut aussi vous éviter des traitements lourds et mutilants, qui peuvent avoir des conséquences sur votre qualité de vie et votre image de vous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *