Bien manger pour une meilleure santé mentale ?

Bien manger pour une meilleure santé mentale ?

juin 7, 2021 editeur25 0

Dès notre plus jeune âge, on nous apprend que bien manger nous aide à paraître et à nous sentir au mieux de notre forme physique. Ce qu’on ne nous dit pas toujours, c’est qu’une bonne nutrition affecte également de manière significative notre santé mentale. Une alimentation saine et bien équilibrée peut nous aider à penser de manière claire et à nous sentir plus alertes. Elle peut également améliorer la concentration et la durée d’attention.

À l’inverse, une alimentation inadéquate peut entraîner de la fatigue, une altération de la prise de décision et peut ralentir le temps de réaction. En fait, une mauvaise alimentation peut aggraver, voire entraîner, le stress et la dépression.

L’un des plus grands problèmes de santé est la dépendance de la société à l’égard des aliments transformés. Ces aliments sont riches en farines et en sucre et entraînent le cerveau à en avoir plus envie, plutôt que des aliments riches en nutriments tels que les fruits et les légumes.

De nombreux aliments transformés que nous consommons créent une forte dépendance et stimulent les centres de dopamine dans notre cerveau, qui sont associés au plaisir et à la récompense. Afin d’arrêter d’avoir envie d’aliments malsains, vous devez arrêter de manger ces aliments. En fait, vous commencez à changer la physiologie du cerveau lorsque vous retirez des sucres ajoutés et des glucides raffinés de votre alimentation.

Stress et dépression

Le sucre et les aliments transformés peuvent entraîner une inflammation dans tout le corps et le cerveau, ce qui peut contribuer aux troubles de l’humeur, notamment l’anxiété et la dépression. Lorsque nous nous sentons stressés ou déprimés, ce sont souvent des aliments transformés que nous recherchons, à la recherche d’un remontant rapide. Pendant les périodes chargées ou difficiles, une tasse de café remplace un petit-déjeuner complet et les fruits et légumes frais sont remplacés par une restauration rapide riche en graisses et en calories. 

Selon l’American Dietetic Association, les gens ont tendance à manger trop ou trop peu lorsqu’ils sont déprimés ou stressés. Mangez trop et vous vous retrouvez face à une lenteur et à une prise de poids. Mangez trop peu et l’épuisement qui en résulte rend cette habitude difficile à rompre. Dans les deux cas, une mauvaise alimentation pendant les périodes de stress et de dépression ne fait qu’empirer les choses. Ce cercle est vicieux, mais il peut être surmonté.

Pour améliorer votre santé mentale, concentrez-vous sur une consommation abondante de fruits et de légumes ainsi que d’aliments riches en acides gras oméga-3, comme le saumon. Les légumes à feuilles vert foncé en particulier protègent le cerveau. Les noix, les graines et les légumineuses, comme les haricots et les lentilles, sont également d’excellents aliments pour le cerveau.

Un intestin en bonne santé

Les chercheurs continuent de prouver le vieil adage selon lequel vous êtes ce que vous mangez, plus récemment en explorant le lien étroit entre nos intestins et notre cerveau. Nos intestins et notre cerveau sont physiquement liés via le nerf vague, et les deux sont capables de s’envoyer des messages. Alors que l’intestin est capable d’influencer le comportement émotionnel dans le cerveau, le cerveau peut également modifier le type de bactéries vivant dans l’intestin.

Selon l’American Psychological Association, les bactéries intestinales produisent un éventail de substances neurochimiques que le cerveau utilise pour réguler les processus physiologiques et mentaux, y compris l’humeur. On pense que 95% de l’approvisionnement du corps en sérotonine, un stabilisateur de l’humeur, est produit par des bactéries intestinales, et que le stress supprime les bactéries intestinales bénéfiques.

Manger en pleine conscience

Faire attention à ce que vous ressentez lorsque vous mangez et à ce que vous mangez est l’une des premières étapes pour vous assurer que vous obtenez des repas et des collations bien équilibrés. Étant donné que beaucoup d’entre nous ne prêtent pas une attention particulière à nos habitudes alimentaires, les nutritionnistes recommandent de tenir un journal alimentaire. Documenter quoi, où et quand vous mangez est un excellent moyen de mieux comprendre vos habitudes.

Si vous trouvez que vous mangez trop lorsque vous êtes stressé, il peut être utile d’arrêter ce que vous faites lorsque l’envie de manger se fait sentir et d’écrire vos sentiments. En faisant cela, vous découvrirez peut-être ce qui vous dérange vraiment. Si vous ne mangez pas assez, il peut être utile de prévoir cinq ou six petits repas au lieu de trois gros.

En savoir plus sur l’alimentation consciente et émotionnelle.

Parfois, le stress et la dépression sont graves et ne peuvent être gérés seuls. Pour certains, des troubles de l’alimentation se développent. Si vous avez du mal à contrôler vos habitudes alimentaires, que vous mangiez trop ou pas assez, votre santé peut être menacée. Si tel est le cas, vous devriez consulter un professionnel. Demander de l’aide n’est jamais un signe de faiblesse ou d’échec, surtout dans des situations trop difficiles à gérer seul.

La nourriture du cerveau

Votre cerveau et votre système nerveux dépendent de la nutrition pour construire de nouvelles protéines, cellules et tissus. Pour fonctionner efficacement, votre corps a besoin d’une variété de glucides, de protéines et de minéraux. Pour obtenir tous les nutriments qui améliorent le fonctionnement mental, les nutritionnistes suggèrent de manger des repas et des collations comprenant une variété d’aliments, au lieu de manger les mêmes repas chaque jour.

Voici les trois principaux aliments à incorporer dans une alimentation mentale saine :

Les glucides complexes, comme le riz brun et les légumes féculents, peuvent vous donner de l’énergie. Le quinoa, le millet, les betteraves et les patates douces ont plus de valeur nutritive et vous rassasieront plus longtemps que les glucides simples présents dans le sucre et les bonbons.

Les protéines maigres – prêtent également de l’énergie qui permet à votre corps de penser et de réagir rapidement. Les bonnes sources de protéines comprennent le poulet, la viande, le poisson, les œufs, le soja, les noix et les graines.

Les acides gras sont essentiels au bon fonctionnement de votre cerveau et de votre système nerveux. Vous pouvez les trouver dans le poisson, la viande, les œufs, les noix et les graines de lin.

Quels bénéfices du sport sur la santé mentale ?

Comment intégrer la spiruline dans des recettes simples et gourmandes ?

Leave a Reply:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *